189 cas de choléra détectés en zone anglophone

Medecins sans frontières
Medecins sans frontières

Ils se concentrent principalement dans les localités de d’Ekondo Titi et de Bakassi.

Selon les informations de l’organisation internationale d’aide médicale, Médecins Sans Frontières (MSF), pas moins de 189 cas de choléra ont été signalés à Ekondo Titi et Bakassi, département de Ndian de la région du Sud-Ouest, depuis le 27 octobre 2021.

Avec un accès difficile aux soins de santé et des établissements de santé  non sécurisés, associé à une crise sociopolitique en cours qui secoue la région depuis plus de cinq ans maintenant, on craint que l’épidémie de choléra ne perdure plus longtemps que prévu.  « Le district sanitaire d’Ekondo Titi a signalé plus de 160 cas de choléra, avec 62 patients hospitalisés à l’unité de traitement du choléra, 15 patients traités aux points de réhydratation orale et 5 décès enregistrés.  Le district de santé de Bakassi a également signalé 29 cas suspects avec trois décès du 27 octobre au 29 novembre. L’état est particulièrement préoccupant car cela signifie que le choléra s’est propagé dans la communauté », explique Donatien Tshishimbi, coordinateur médical de Médecins sans frontières.

Alors que les districts sanitaires d’Ekondo Titi et de Bakassi continuent d’intensifier leurs efforts pour enrayer l’augmentation des infections de choléra, Médecins Sans Frontières (MSF) a dépêché des équipes médicales et des médicaments pour aider à limiter la propagation de l’épidémie.

 Médecins Sans Frontières affirme que les équipes médicales ont enquêté sur l’épidémie de choléra, évalué et renforcé la gestion des cas avec un système de référence pour les cas légers, modérés et graves, et mené un réseau et un plaidoyer avec les dirigeants communautaires et les autorités locales.

Tyler Eyong Neville

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*