Des notables traditionnels enlevés en zone anglophone

Ils revenaient d’une réunion à Yaoundé.

Un groupe de quelques notables traditionnels de Nso, dont Shuufaay Ndzəəndzəv, le premier ministre traditionnel de Nso a été enlevé le 16 décembre enlevé par des combattants séparatistes ambazoniens dans la localité de Sob et emmené vers une destinationation inconnue. 

 Ces notables revenaient de Yaoundé après avoir répondu à une convocation du Fon de Nso à Yaoundé.  Pour le moment, les ravisseurs n’ont pas publié de déclaration expliquant pourquoi ils ont été enlevés, mais il est de notoriété publique que la faction d’Ambazonie appelée Bui Warriors dirigée par le général Insobu a ciblé à de nombreuses reprises le Fon de Nso et son entourage y compris l’enlèvement du Fon lui-même.  On pense que ces notables auraient pu être enlevés pour avoir simplement assisté à la convocation du Fon.

Cet enlèvement survient juste une semaine après que le redoutable Gen No Pity des Forces maritimes de Bambalang ait enlevé le Fon de Bambalang qui est également le président de la House of Chiefs du nord-ouest, Fon Yekum Kelvin.  Parmi les conditions posées par le Général Ambazonien No Pity pour la libération du fon figurait la libération par le gouvernement camerounais d’Antoinette Kongnso, son ex-petite amie et mère de son enfant qui a été enfermée à la prison centrale de Buea pour avoir des liens avec lui.  Il y a quelques jours, elle a été libérée sous caution et tous les yeux se tournent vers No Pity pour voir s’il tiendra sa promesse de libérer le fon de Bambalang.

Tyler Eyong Neville

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*