La fondation Ayah dépose une plainte contre un militant du RDPC pour diffamation

Cesar Ngomo a accusé la fondation Ayah de ravitailler les séparatistes anglophones en armes.

La Fondation Ayah Ayah a déposé mardi dernier une plainte à la police judiciaire de Yaoundé contre César Ngomo Honore, pour diffamation et propagation des fausses. L’on apprend à cet effet à travers le document que nous avons pu consulter que le 23 août 2021, sur les antennes de Radio Equinoxe, César Ngomo Honore a affirmé que les ambulances de la Fondation Ayah ont été intercepté par les forces de l’ordre entrain de ravitailler les armes aux ambazoniens et qu’une partie des armes entre les mains des ambaboys proviennent de la Fondation Ayah Ayah.

Ayah Ayah, auteur de la plainte à la police judiciaire souligne dans le document que les tentatives du présentateur, Eric Fopoussi, de recadrer Cesar Ngomo dans sa lancée diffamatoire se sont avérées vaines. Une première sommation lui a dans un premier temps été adressé. Il a refusé de la prendre, indiquant à l’huissier d’aller plutôt la déposer au comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC). Cette fois-ci, Cesar Ngomo devra s’expliquer à la police judiciaire.

Notons au passage que dans cette affaire, la Fondation Ayah n’a ni ambulances, ni véhicules de services. C’est Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale qui fût le premier en 2020 à accuser les ONG en zone anglophone de fournir les armes aux séparatistes. A la seule différence qu’il n’avait mentionné aucune ONG.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*