Une député britannique affirme qu’il y a génocide au Cameroun

Claudia Webbe
Claudia Webbe

Dans le même temps, le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies indique que 700000 enfants ont été touchés par les fermetures d’école en zone anglophone.

Le conflit actuel dans les régions anglophones du Cameroun a de nouveau été sous les feux de la rampe ces derniers temps notamment avec les meurtres de Caroline  et Tataw Brandy, deux enfants en route pour l’école tombés sous les balles des forces de sécurité camerounaises fidèles au président Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, respectivement dans les villes de Buea et Bamenda. Avant que la poussière ne retombe, un engin explosif improvisé (EEI) explose sur le campus du Lycée Bilingue d’Ekondo Titi tuant quatre étudiants et un professeur de français.

Selon un rapport publié par le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) le jeudi 2 décembre 2021, plus de 700 000 enfants ont été touchés par les fermetures d’écoles et les violences brutales au Cameroun.  Dans le même rapport, OCHA souligne que huit étudiants ont été kidnappés et le doigt d’une fille a été coupé après avoir essayé d’aller à l’école.  Cinq directeurs et directeurs d’écoles publiques ont également été kidnappés et tués. « les enfants et les jeunes doivent fuir leurs maisons et les écoles sont menacées de violence et d’enlèvements », déclare Mme Sherif d’OCHA.

C’est ce cycle continu de violence qui a incité la Chambre des communes du Royaume-Uni à ouvrir un débat sur les violations des droits de l’homme au Cameroun.  De nombreux députés britanniques travaillent assidûment en dessous pour traduire en justice tous les auteurs d’atteintes aux droits humains au Cameroun. C’est dans ce contexte que le député britannique de Leicester East, Claudia Webbe, affirme que ” le génocide en cours dans le Southern Cameroons est une atrocité internationale à laquelle il faut faire face “.

Dans le même temps, sur 686 parlementaires qui ont débattu de la résolution du parlement de l’Union Européenne sur les violations des droits de l’homme au Cameroun le 26 novembre, 2021, 614 ont voté pour la résolution, 32 ont voté contre et 40 se sont abstenus.

 Tyler Eyong Neville

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*