Les clubs européens sont inquiets pour la sécurité de leurs joueurs pendant la CAN au Cameroun.

ECA
ECA

Ils évoquent la crise sanitaire liée à la COVID 19 qui ne ralentit pas. 

Décidément le Cameroun n’est pas au bout de ses souffrances. Si le président de la Confédération Africaine de Football, Patrice Motsepe a clairement indiqué que le CAN 2022 se jouera au Cameroun, les clubs européens quant à eux ne cachent pas leurs réserves. Présidé par le Quatari Nasser Al-Khelaïfi et patron du club français le Paris Saint-Germain, le conseil d’administration de l’association européenne des club (ECA) s’est réuni à Paris jeudi dernier. Dans le communiqué rendu public après les discussions,  le conseil d’administration de l’ECA dit avoir des inquiétudes quant à l’organisation de la future CAN au Cameroun dans un contexte où la situation sanitaire avec la COVID – 19 se détériore également.

Le communiqué souligne : « Le Conseil a également exprimé ses profondes inquiétudes concernant la sécurité et le bien-être des joueurs avant la Coupe d’Afrique des Nations et les prochaines fenêtres internationales au début de 2022, en particulier à la lumière de l’aggravation de la situation de la santé publique et des graves défis rencontrés lors des récentes fenêtres internationales. Le conseil d’administration a convenu de s’engager d’urgence avec la FIFA pour s’assurer que toutes les précautions nécessaires sont en place pour protéger les joueurs et les intérêts des clubs alors que la situation sanitaire continue de se détériorer de manière alarmante ».

Des inquiétudes réelles dans un contexte où l’on sait que les populations africaines sont les populations les moins vaccinées contre la COVID 19 sur la planète. A cela vient se greffer la crise anglophone et les menaces des sécessionistes. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*