Exclusif : Le ministre de la Santé, Manaouda Malachie attendu au tribunal le 23 décembre 2021

Manaouda Malachie
Manaouda Malachie

C’est dans le cadre d’une affaire qui l’oppose à une fonctionnaire en service à la présidence de la République autour de 10 millions Fcfa. 

C’est une affaire à la fois rocambolesque et inédite. Un ministre en fonction trainé en justice pour escroquerie. Il s’agit du ministre de la Santé, Manaouda Malachie. Après une sommation de rembourser les sommes d’argent « indument perçues », le ministre de la santé a reçu une citation directe. Cette citation directe a comme par hasard très rapidement été enrôlée et la première audience a eu lieu le 25 novembre 2021.

Selon l’acte de sommation servie le 9 juillet 2021, il est indiqué que : « Manaouda Malachie ne saurait nier ni disconvenir, sauf erreur ou omission de sa part d’avoir engagé des pourparlers d’octroi d’un marché public spécial à la société LEASER INTERNATIONAL dont la promotrice, docteur Olive Ngobo Elok pour la livraison du matériel médical et paramédical ».

La plaignante affirme avoir adressé une facture proforma de 10 millions Fcfa au ministre de la santé pour le traitement du dossier et son enregistrement. Elle indique par la suite que Manaouda Malachie lui a demandé de verser cette somme d’argent dans son compte Orange Money « parce qu’en situation de crise, les solutions de crise s’imposent et sont indispensables pour sauver les vies des hommes qui meurent de jours en jours de la COVID 19 ». Ainsi, Olive Ngobo Elok dit avoir versé au compte Orange Money numéro : 699 69 28 76 du ministre de la santé à partir du compte Orange Money répondant au numéro 699 89 51 24 la somme de 10 millions Fcfa. Par la suite, l’on apprend qu’une autre proforma arrêté à la somme de 27 millions Fcfa a été adressé à Manaouda Malachie. Que dès réception de cette somme d’argent par le ministre de la Santé, aucune réponse tendant à l’attribution de ce marché public n’a été donnée à la société LEASER INTERNATIONAL.

Compte tenu de ces faits, une citation directe a été adressée au ministre de la Santé, Manaouda Malachie. La plaignante, Olive Ngobo Elok, en service au cabinet civil de la présidence de la République réclame aujourd’hui au ministre de la Santé une somme de 21 millions 041 000 Fcfa représentant le principal 10 millions Fcfa, les dommages et intérêts 10 millions Fcfa, le droit de recette 1 millions 016 000 Fcfa, le cout de l’acte 25 000 Fcfa.

Problème : Manaouda Malachie dit ne pas connaître dame Olive Ngobo Elok, fonctionnaire en service à la présidence de la République, mais également propriétaire d’une agence de voyage. Lorsque l’affaire est portée sur la place publique, très vite, Manaouda Malachie dément sur son compte twitter. Le 20 novembre 2021, soit cinq jours avant la première audience, il affirme : « Une sommation de rembourser de l’argent que j’aurais reçu d’une certaine Dr Ngobo circule sur le net actuellement. Je ne connais ni la Dame ni le numéro de téléphone qui m’est attribué. Visiblement elle est victime d’une arnaque. J’ai saisi les instances compétentes pour enquête ».

D’autres aspects semblent également très étranges dans cette affaire. La dame dit avoir contacté le ministre Manaouda sur facebook, après un échange sur le réseau professionnel de linkeldn. Or il est de notoriété publique que le ministre de la Santé n’a officiellement qu’un seul compte sur les réseaux sociaux et il s’agit de son compte twitter. Par la suite, Olive Ngobo Elok dit avoir envoyé une facture proforma à une adresse email au nom de ministre de la Santé : malachiemanaouda115@gmail.com. Autre problème, l’adresse e-mail connu de Manaouda Malachie est le suivant : mmanaouda@gmail.com.

C’est ainsi qu’une enquête judiciaire sera ouverte par la Direction Régionale de la Police Judicaire du Centre ( DRPJ). Les enquêteurs de la police judiciaire saisissent l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (ANTIC). Il ressort que le titulaire du numéro 6999 69 28 76 qui aurait reçu la somme de 10 millions Fcfa est une personne résidant à Penja dans la région du littoral. Le nom associé à ce numéro Orange Money est Tenjoh Stella Ngash. Bien plus après audition, dame Olive Ngobo, part de 10 millions du départ à 5 millions et puis à 4,8 millions. Mais les enquêteurs de la police judiciaire ne sont pas au bout de leurs surprises. Ils découvrent que le listing de ses échanges avec « Tenjoh Stella Ngash » montre qu’Olive Ngobo lui a déposé en petits montants une somme de 3,7 millions Fcfa et non 10 millions Fcfa comme elle le prétend. La prochaine audience au tribunal est prévue pour le 23 décembre 2021.

Mais, une question de fond mérite d’être posée :  comment comprendre que pour un supposé marché public de 27 millions Fcfa, Olive Ngobo Elok prétend avoir donné corrompu le ministre de la Santé avec  10 millions Fcfa. Plus intéressant, les enquêteurs de la police judiciaire vont découvrir que l’entreprise LEASER INTERNATIONAL n’avait en réalité aucun agrément.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*