Exclusif : Le secrétaire général de la CAF attendu à Yaoundé la semaine prochaine

Véron Mosengo-Omba
Véron Mosengo-Omba

C’est au cours de cette visite qu’une décision pourrait être prise sur le match d’ouverture. 

Le stade Olembe n’est pas prêt en dépit de l’ultimatum lancé par la Confédération Africaine de Football (CAF). Cependant une chose est certaine à ce jour : la CAN 2022 aura bel et bien lieu au Cameroun. Le président de la CAF, le Sud-Africain, Patrice Motsepe a déjà pris sa décision. Mais, la situation du stade Olembe demeure embarrassante. Le match d’ouverture qui doit avoir lieu sur ce stade le 9 janvier 2022 n’est pas annulé. Pour l’instant, la CAF n’a pas encore de plan B. Deux semaines pourraient encore être accordées au Cameroun pour la finalisation des travaux.

Entre temps, le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba, est attendu à Yaoundé la semaine prochaine après un passage au Burundi et en République Démocratique du Congo (RDC). C’est sur place et en accord avec l’équipe technique de la CAF qui se trouve déjà au Cameroun qu’une décision pourrait être prise.

Rappelons ici, qu’il y a quelques jours, sur instruction de Paul Biya, le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh et le ministre des sports, Narcisse Kombi Mouelle, ce sont rendus au Caire en Egypte pour convaincre les responsables de l’instance faitière du football africain de ne pas retirer la CAN au Cameroun. « Ils ont négocié dur », confie une source à Yaoundé. N’empêche que de part et d’autre la situation du stade Olembe demeure préoccupante à cinq semaines de la CAN 2022.

1 Commentaire

  1. Une chose est sûre et certaine, même si on accorde encore un an, ce stade ne seras pas oujours prêt.
    La CAF devrait déjà penser à un avoir un plan B car car avec le Cameroun rien n’est assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*