Le MRC , Paul Biya, ses alliés et la bataille de Kondengui

Les prisonniers politiques réitèrent qu’ils ne répondront pas à leur convocation ce vendredi au tribunal militaire.

C’est les branle-bas. Aussi bien au sein du gouvernement que des soutiens de Paul Biya depuis que les premières images d’une campagne de libération des prisonniers politiques a été lancé par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ( MRC) à quelques jours de la CAN 2022. Une campagne portée par le principal leader de l’opposition politique, Maurice Kamto. Entre menaces et violences en perspectives, il faudrait peut-être s’attendre à tout.

Les prisonniers politiques du MRC sont attendus au tribunal militaire par force ce 24 décembre 2021. Car, au cours de la dernière audience mardi dernier à laquelle ils ont refusé d’y prendre part, la collégialité des juges composé de : Président : Colonel Misse Njone Jacques Baudouin : Membres : Ngouongue Solange et Fentchou Tabopda Gabriel avait ordonné l’utilisation de la force pour les sortir de leurs cellules. A cet effet des avocats ont été désigné pour les assister dans la mesure où le collectif des avocats du MRC a renoncé à assister les prisonniers politiques afin de dénoncer les violations systématiques des droits de la défense. Les avocats désignés par le tribunal militaire sont : Me Me Mbassi Guy et Me Ngongo.

Ce 23 décembre 2021, dans une lettre adressée au colonel Misse Njone, Alain Fogue et 39 autres détenus soulignent :  «  nous récusons la compétence morale, intellectuelle et professionnelle de ces deux avocats du Tribunal à comprendre nos opinions et à nous défendre ». Tout en réitérant qu’ils ne répondront pas à la convocation du juge ce vendredi. Le bras de fer est donc ouvert à quelques heures de cette date fatidique. Qu’est-ce qui sera décédé cette nuit à Yaoundé ? Nous en saurons plus dans les prochaines heures.

N’empêche que dans le même temps, une mystérieuse organisation appellée : « collectif tous derrière Paul Biya » porté par un certain Mohamadou Aminou, conseiller municipal RDPC à Yaoundé II rend public un communiqué intitulé : « dernier avertissement au MRC et compagnies relatif aux fêtes de fin d’année et la CAN Total Energie 2021 » dans laquelle tout en fustigeant la démarche du MRC, il affirme : « vous êtes camerounais, nous sommes des camerounais, mais la différence est que nous sommes des patriotes. Dès maintenant nous allons porter un même pantalon sur un même pied ». Une forme de déclaration de guerre.

Mais les proches de Maurice Kamto sont formels : « Il ne cèdera point ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*