Les prisonniers politiques adressent leurs meilleurs vœux à Maurice Kamto

Maurice Kamto
Maurice Kamto

Ils réitèrent leur confiance au président national du MRC.

Excellence Monsieur le Président National,

Président Élu,

Depuis septembre 2020, nous sommes séquestrés pour nos opinions. Notre séquestration est maintenue avec la criminelle complicité de la justice et des magistrats. Ainsi, nous sommes des Otages Politiques du régime BIYA.

Dans cette épreuve individuelle et collective, sous votre leadership, le parti a toujours été présent, à chaque étape, à chaque instant, même lorsque vous même étiez séquestré. Sous votre conduite personnelle et sous celle du président du Directoire que vous êtes, alors que le régime dictatorial avait tout mis en œuvre pour paralyser toute capacité d’action du parti (blocages des comptes bancaires et des porte-monnaies électroniques Orange Money et Mobile Money), vous avez su, avec maestria, mettre en œuvre, à travers L’Equipe Logistique dirigée par Madame la Présidente des femmes du parti, Mispa AWASUM, le pilier “SOLIDARITÉ” de notre manifeste.

Toujours sous votre haut patronage, avec brio et un art éprouvé, aussi bien de la stratégie, de la tactique et du combat, le Collectif “Sylvain SOUOP” a su mettre à nu les petites mains criminelles des magistrats et de leurs auxiliaires au sein de la justice. Le Collectif a, en effet, sous la conduite de son patron, le “bagarreur” Maître Hippolyte MELI TIAKOUANG, dévoilé au monde entier que le Cameroun n’a pas de justice indépendante. La présence éclairée et très rassurante de nos excellents avocats est un des piliers de notre moral exceptionnel.

En plus d’un an de captivité, les Otages Politiques du 22 septembre 2020 n’ont jamais mangé l’indigeste ration carcérale ; tous leurs soins médicaux, même les plus lourds, ont été régulièrement payés par le Parti. A travers l’opération ” Cartable Rose 2021″, ils ont tous reçu un appui financier pour la rentrée scolaire de leurs enfants. Mais avant, peu après les arrestations arbitraires du 22 septembre 2020, plusieurs parmi eux avaient bénéficié d’un coup de pouce financier du parti pour la rentrée scolaire de leurs enfants.

A côté de tout ceci, le Parti a régulièrement apporté des appuis de toute nature aux familles des Otages Politiques.

Pour tous ces efforts exceptionnels et uniques dans la lutte politique du Cameroun contemporain, et probablement de l’Afrique Noire actuelle, nous, les Otages Politiques du régime BIYA tenons à vous dire, au Directoire, aux militants, sympathisants et autres citoyens se reconnaissant dans la lutte pour le Changement… Merci !

Merci pour votre sollicitude !

Merci d’avoir permis au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) de donner une extraordinaire leçon de solidarité dans l’épreuve de la persécution politique d’État au peuple Camerounais, à l’Afrique et au monde.

Excellence Monsieur le Président National, Président Élu, par vos actions, œuvres et soutiens multiformes, vous nous avez permis de garder notre dignité de femmes et d’hommes, malgré la volonté d’Etat de nous humilier.

Pour toutes ces raisons, nous, les Otages Politiques du régime BIYA sommes fiers de vous faire confiance et d’être des “soldats” du MRC et des représentants du Peuple engagés sans réserve dans la lutte du Changement et de la Libération du Cameroun.

Recevrez, Excellence Monsieur le Président National, Président Élu, nos vœux les meilleurs à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Par anticipation, nous formulons pour vous même, pour votre courageuse épouse, pour votre famille, pour le Directoire, ses membres et leurs familles respectives, pour les militants et sympathisants, pour le Peuple du Changement, pour les Camerounais, le vœu que l’année 2022 soit une année de santé, de réussite, de bonheur individuel et collectif.

Pour notre pays, puisse cette nouvelle année être celle de la lucidité républicaine, de la fin de la guerre civile inutile en cours dans les régions anglophones, des réformes politiques, institutionnelles et sociales nécessaires pour échapper au terrible destin qui semble déjà être celui du peuple camerounais si rien n’est fait en urgence, celle de l’unité et de la construction du sentiment nationale, en rejet du tribalisme ambiant artificiellement entretenu et qui ne présage rien de bon pour notre peuple.

Puisse enfin cette nouvelle année laver les cœurs de nos haineux bourreaux tortionnaires du SED et des différents services de police et de gendarmerie, des magistrats militants extrémistes du RDPC qui ont refusé de dire le droit, par pure méchanceté, et leur rappeler que nous ne sommes pas leurs ennemis, mais de simples compatriotes qui, sensibles aux injustices et à la décrépitude de notre pays orchestrées par un pouvoir dépassé par la situation, avons décidé de lutter pacifiquement pour restituer aux Camerounais leur dignité, leur rang en Afrique et dans le monde.

Les Otages Politiques du régime BIYA, le 25 décembre 2021.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*