Les Arabes Choas accusent le gouvernement de complicité dans les massacres à l’Extrême-Nord

Paul Atanga Nji
Paul Atanga Nji

Ils appellent cependant aujourd’hui à la retenue entre les différents protagonistes.

C’est un calme précaire qui semble être revenu à l’Extrême – Nord après les affrontements meurtriers entre populations Mousgoum et Arabes Choas. Des tensions intercommunautaires qui ont causé d’après le Haut- Commissariat aux Réfugiés (HCR) 104 336 camerounais réfugiés au Tchad. Paul Biya a dépêché sur place il y a quelques jours une délégation départementale conduite par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji afin de faire des propositions pour une résolution perenne du problème. Le gouverneur de l’Extrême-Nord en visite dans les camps de réfugiés au Tchad a été chassé par une population en colère. Si les Mousgoum ont donné leur version des faits dans un mémorandum, celle des Mousgoum n’avait pas encore été entendu.

Dans un communiqué auquel nous avons pu avoir accès, l’association culturelle Arabe Choa ( ACACHOA), l’instance représentative des Arabes Choas, met clairement en cause les autorités dans les massacres qui s’y sont déroulés. Ainsi, on peut lire : « Nous nous indignons de l’attitude inexplicable et inadmissible de l’autorité administrative, des forces de sécurité et défense vis-à-vis d’un groupe d’hommes lourdement armés qui a opéré le mercredi 08 décembre 2021, une avançée spectaculaire des environs de Logone – Birni jusqu’à la ville de Kousseri, tué des civils, saccagé, vandalisé et brûlé des villages, des marchés, des domiciles privés et des lieux publics, pendant des heures, sans être désarmés ni inquiétés ».

Les Arabes Choas lèvent ici un point également soulevé par plusieurs observateurs sur le terrain qui ont dénoncé l’attitude des autorités administratives et des forces de défense et de sécurité.  L’association culturelle Arabe Choa opte pour l’apaisement et « le retour immédiat des protagonistes à la retenue, au cessez-le-feu et à la recherche de solutions pacifiques et durables ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*